Logo INVMED
Ehrharta calycina Sm.


Nom(s) vernaculaire(s)Ehrharte pérenne, Ehrharte calicinale
FamillePoaceae
OrigineAfrique
Date d’introductionNon connue

Statuts

Régions administratives
PACAOccitanieCorse
PréventionPrévention

Zones biogéographiques continentales
Sud-OuestPyrénéesMéd. Occ.Méd. PACAMassif CentralAlpine
PréventionPréventionPréventionAbsentePréventionAbsente


Description

L'ehrharte pérenne (Ehrharta calycina) n'a pas été observée à l'heure actuelle en région Provence-Alpes-Côte d'Azur, en région Occitanie ou en région Corse : dans le cas de toute nouvelle observation de cette espèce sur le territoire, n'hésitez pas à nous alerter (Onglet "Agir" > "Participez aux observations" : http://www.invmed.fr/src/agir/obs.php?idma=43).

  • Port : herbe vivace en touffes.

  • Feuilles : limbes verts à rouges-violacés.

  • Tige : nombreuses tiges.

  • Fleurs : inflorescences en panicules ouvertes ; épillets sub-sessiles ou courtement pédonculés, à 3 fleurons, le supérieur fertile ; glumes devenant violacées.

  • Fruits : caryopses.

  • Taille : de 30 à 75 cm de haut.

  • Confusions possibles : avec les autres Ehrharta spp., ainsi qu'avec d'autres genres de graminées. En France, seule Ehrharta erecta est présente.



Cartes

Répartition par mailles INPN de 10*10 km
Fréquence par départements

Altitudes
Biologie et écologie
MilieuxDunes côtières et plages de sable ; Forêts et maquis ; Milieux anthropiques ; Prairies, pelouses sèches et garrigues
Type de reproduction / propagation

L'ehrharte pérenne se reproduit principalement par graines qui sont disséminées par le vent, l'eau, les animaux ou les activités humaines (véhicules, machines agricoles, sols contaminés, etc.). La pollinisation est généralement croisée, mais l'auto-pollinisation est également possible. Elle produit de nombreuses graines (environ 75 000 graines/m²) qui ont un fort taux de germination. Elle peut aussi se reproduire de manière occasionnelle par fragmentation des rhizomes ou en s'enracinant aux nœuds.

Type(s) biologiqueHémicryptophyte Thérophyte Thérophyte

Phénologie


Impacts et aspects positifs
Impacts écologiques

D'après la bibliographie : L'ehrharte pérenne peut former des stations denses et évincer la végétation indigène, surtout dans des milieux perturbés, et réduire la diversité spécifique de la flore et la faune. Son potentiel d'invasion menace des espèces patrimoniales en Californie et en Australie. Les communautés arbustives peuvent être transformées en communautés herbacées suite à invasion biologique par cette espèce. Elle peut également changer les propriétés physiques et hydrologiques des sols et les cycles des nutriments, notamment en augmentant le taux d'accumulation de matière organique.


Impacts sanitaires

D'après la bibliographie : Aucun impact sanitaire connu actuellement.


Impacts sur les activités humaines

D'après la bibliographie : L'ehrharte pérenne favorise (et est favorisée par) les incendies.


Aspects positifs

D'après la bibliographie : L'ehrharte pérenne est parfois utilisée comme fourrage et pour la revégétalisation des sols.



Gestion

Carte des actions réalisées

Méthodes de contrôle ou d’éradication
Prévention

La prévention et la détection précoce des nouvelles populations sont les stratégies les plus efficaces.

Éviter de planter l'ehrharte pérenne, et ne pas la rejeter dans la nature. Cette espèce est désormais inscrite sur le Règlement européen n°1143/2014 relatif à la prévention et à la gestion de l'introduction et de la propagation des espèces exotiques envahissantes, repris par arrêtés ministériels du 14 février 2018 puis du 10 mars 2020 portant mise à jour de la liste des espèces animales et végétales exotiques envahissantes sur le territoire métropolitain. Il est ainsi interdit d'introduire cette espèce dans le milieu naturel, de l'utiliser, de la transporter, de la détenir, de l'échanger ou de la commercialiser.

Méthodes de contrôle ou d’éradication manuelles

L'arrachage manuel est possible pour gérer l'ehrharte pérenne, à condition d'enlever l'intégralité de la partie souterraine. Il ne doit pas être réalisé lorsque les plantes sont en fruits pour éviter de disperser les graines. Le site est ensuite à surveiller pendant plusieurs années, et toute nouvelle plantule est à arracher.

Méthodes de contrôle ou d’éradication mécaniques

La fauche peut être utilisée pour gérer l'ehrharte pérenne en coupant les plantes à la base. Elle ne doit pas être réalisée lorsque les plantes sont en fruits pour éviter de disperser les graines. Le site est ensuite à surveiller pendant plusieurs années, et toute nouvelle plantule est à arracher.

Un bâchage peut être utilisé pour recouvrir les zones fauchées ou arrachées pour éviter la repousse de l'ehrharte pérenne.

Méthodes de contrôle ou d’éradication chimiques

Des herbicides (ex. : fluazifop, glyphosate, haloxyfop, imazapyr, quizalofop, etc.) ont été parfois utilisés pour gérer l'ehrharte pérenne. Attention! l’utilisation d’herbicides est interdite à moins de 5 m d’un cours d’eau ou d’une zone de captage et inappropriée en sites naturels. Les méthodes de lutte chimique ont des impacts négatifs sur l’environnement et la santé humaine : il est indispensable de privilégier des méthodes alternatives. De plus, il est nécessaire de se tenir au courant de la législation en vigueur en matière d'utilisation de produits phytosanitaires : http://e-phy.agriculture.gouv.fr/

Méthodes de contrôle ou d’éradication biologiques ou écologiques

Le pâturage (par des moutons, vaches) peut être utilisé pour gérer l'ehrharte pérenne. Néanmoins, elle résiste souvent mieux que les espèces indigènes au pâturage et au piétinement.

Le champignon pathogène Tilletia ehrhartae est actuellement étudié comme agent potentiel de lutte biologique contre l'ehrharte pérenne. Les premiers résultats montrent une vigueur moindre chez les individus infectés, mais les individus peuvent se remettre de l'infection.

Méthodes inefficaces ou inappropriées

Le feu favorise l'ehrharte pérenne.

Gestion des déchets

Les plantes arrachées doivent être exportées avec précaution en dehors du site et brûlées pour éviter la dissémination des graines et la reprise à partir de fragments de rhizomes ou de tiges.

Précautions

L'ehrharte pérenne produit beaucoup de graines, il faut donc impérativement réaliser les opérations de contrôle avant la maturation des fruits.

Commentaires

Espèce végétale exotique envahissante sur le territoire métropolitain : arrêté du 14 février 2018 et arrêté du 10 mars 2020 portant mise à jour de la liste des espèces animales et végétales exotiques envahissantes sur le territoire métropolitain.


Sources bibliographiques

Aluoneswi C.M., 2008. Ehrharta calycina Sm. [en ligne]. PlantZAfrica. Disponible sur : http://pza.sanbi.org/ehrharta-calycina (page consultée le 24/04/20)

CABI, 2019. Ehrharta calycina (perennial veldtgrass) [en ligne]. Invasive Species Compendium. Disponible sur : https://www.cabi.org/isc/datasheet/114037 (page consultée le 24/04/20)

DiTomaso J. M., Kyser G. B., et al. 2013. Veldtgrasses. Weed control in natural areas in the Western Unites States. Weed Research and Information Center, University of California, Davis, 544 p.

Fisher J. L., Veneklaas E. J., Lambers H., Loneragan W. A., 2006. Enhanced soil and leaf nutrient status of a Western Australian Banksia woodland community invaded by Ehrharta calycina and Pelargonium capitatum. Plant and Soil, 284: 253-264.

OFB & UICN France, 2020. Ehrharta calycina. Base d’information sur les espèces exotiques envahissantes. Centre de ressources Espèces exotiques envahissantes. UICN France et Office français de la biodiversité. Disponible sur : http://especes-exotiques-envahissantes.fr/espece/ehrharta-calycina/

Overman B., Light F., Villablanca F., 2010. A seed infecting fungus (Tilletia ehrhartae) could provide a partial biological control mechanism for invasive veldt grass (Ehrharta calycina). California Polytechnic State University, 1 p.

Paczkowska G., Brown K., Bettink K., 2019. Ehrharta calycina Sm. [en ligne]. Perennial Veldt Grass. Disponible sur : https://florabase.dpaw.wa.gov.au/browse/profile/347 (consulté le 24/04/20)

Roye C. L., 2004. Plant Assessment Form Ehrharta calycina [en ligne]. California Invasive Plant Council. Disponible sur : https://www.cal-ipc.org/plants/paf/ehrharta-calycina-plant-assessment-form/ (page consulté le 24/04/20)

Val'hor, 2020. Ehrharta calycina [en ligne]. Code de conduite plantes envahissantes. Disponible  sur : https://www.codeplantesenvahissantes.fr/plantes-concernees/ (page consultée le 28/04/2020)

-------------------

Citation recommandée : CBNMed, 2021. Ehrharta calycina [en ligne]. INVMED-Flore, plateforme sur les invasions biologiques végétales. Conservatoire botanique national méditerranéen et Conservatoire botanique national de Corse. Disponible sur : http://www.invmed.fr

Auteurs CBNMed : MLB, MH, KD, CC, CS
Révision : 2021



Liens utiles

En l’absence de plateforme régionale Corse, données accessibles sur le SINP national