Des nouveautés sur Invmed

Invmed s'est enrichi de nouvelles fonctionnalités !

La liste d'espèces s'affiche désormais sous 3 onglets distincts : catégorie, répartition et écologie (http://www.invmed.fr/src/listes/index.php?idma=33). Une fonction d'export de la liste a également été ajoutée, accessible quand vous êtes connecté à votre compte. Il est maintenant possible d'afficher (et d'exporter) les espèces présentes dans seulement un département, ou un type de milieu par exemple.

La méthode d'élaboration de la liste est à présent affichée dans une nouvelle page : http://www.invmed.fr/src/listes/index.php?idma=34

Voir les autres actualités

Avez-vous vu la laitue d'eau ?

Nous sommes toujours à la recherche de la laitue d'eau, cette plante aquatique flottante qui avait proliféré l'été dernier. Elle se développe dans les milieux stagnants ou faiblement courants. Les conditions propices qu'il y a eu tout au long de l'hiver laissent supposer que l'espèce a pu continuer à se développer.

Si vous l'observez, signalez-le nous via le module de saisie d'observation de ce site (http://www.invmed.fr/src/reseau/index.php?idma=41) ! Cela nous permettra de mieux connaître sa répartition et de surveiller les stations qui pourraient devenir problématiques.

N'hésitez pas à participer à l'enquête !

Qu’est ce qu’une espèce végétale exotique envahissante (EVEE)?

Une plante exotique envahissante est une espèce introduite en dehors de son territoire d’origine, qui a une dynamique de colonisation rapide dans son territoire d’introduction du fait d’une reproduction efficace et qui a la capacité de se propager rapidement sur un large territoire.

Ces espèces représentent une menace pour la diversité biologique mondiale et peuvent localement, de part leur simple présence ou leur comportement envahissant :

  • concurrencer des espèces indigènes
  • modifier la structure, le fonctionnement et lacomposition des écosystèmes,
  • menacer des espèces ou des espaces remarquables.

Certaines de ces espèces peuvent nuire à la santé humaine (ex : ambroisie à feuilles d’armoise et berce du Caucase) ou à la sécurité (ex : ailante glanduleux et jussies).

Le coût annuel des dommages liés aux plantes exotiques envahissantes s’élève à 12 milliards d’euros en Europe.

Plusieurs initiatives locales ont vu le jour en région Provence-Alpes-Côte d’Azur et ex-Languedoc-Rousillon afin d’améliorer les connaissances sur ces espèces, de prévenir leur installation en milieux naturels et de les gérer (contrôle ou éradication).

Pour répondre à certains objectifs de la Stratégie nationale pour la biodiversité (2011-2020) et de la Stratégie globale pour la biodiversité en région PACA, la Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement (DREAL) PACA et le Conseil régional PACA ont mandaté les Conservatoires botaniques nationaux alpin et méditerranéen de Porquerolles pour élaborer une stratégie relative à ces plantes exotiques envahissantes et un plan d’actions pour cette région.

Le conservatoire

Les CBN exercent des missions de connaissance de l'état et de l'évolution de la flore sauvage et des habitats rares et menacés, de concours scientifique et technique auprès des pouvoirs publics et de sensibilisation du public.

Le CBNMed intervient sur l'ensemble des régions méditerranéennes continentales françaises : Languedoc-Roussillon, Provence, Côte d'Azur.




Projet Interreg Marittimo intitulé 'ALIEM'

Action pour Limiter les risques de diffusion des espèces Introduites Envahissantes en Méditerrannée